Ricardo Silva, Navajazo

            Dés les premières secondes, l’univers du film s’avère énigmatique et poétique. Des images aux couleurs chaudes défilent, souvent mobiles et floues. On aperçoit des silhouettes, des visages d’enfant. Comme un film de famille imparfait mais témoignant de moments passés. Une voix off chevauche ces images, une voix grave, parlant lentement. Elle évoque l’apocalypse, quelque chose prêt à disparaître. Un mélange intriguant, un rythme qui éveille la curiosité… lire la suite