Une enquête sur les sexualités

« Pour vous, la sexualité c’est important dans la vie ? »; « Es-tu pour le divorce ? »; « Que pensez-vous de ce que Freud appelle la libido ? »; « As-tu déjà entendu parler des anormalités sexuelles ? »

Telles étaient les questions posées par Pier Paolo Pasolini dans son film de 1964 « Comizi d’Amore ». Sur les traces du cinéaste italien, le film se présente comme une enquête sur les sexualités en France. C’est une exploration du langage, des formes et des questions qui nous traversent sur la thématique des sexualités. Mêlant l’écriture du réel à celle de la fiction, il n’a pour ambition que celui « d’explorer voire de provoquer des témoignages, et des rencontres sur un sujet qui se trouve à la fois sur-investi et partiellement commenté par tout un chacun. »

L’association Arrimage aura l’honneur d’accueillir Léa Aurenty, réalisatrice du film « Les uns contre les autres », dans le cadre de sa projection : une occasion exceptionnelle de découvrir et de comprendre les intentions et les choix des réalisateurs.

Les uns contre les autres, de Léa Aurenty et Yann Ducreux (2016)

Mardi 29 novembre 2016, à 20h

8 bis rue du Buisson Saint-Louis, 75010 Paris

Métro Belleville ou Goncourt

Les uns contre les autres2.jpg

Synopsis : Une petite équipe s’installe sur le trottoir de villes petites et grandes, se promène dans la rue, suit les mouvements de plusieurs danseurs ou la douceur de quelques pixels, provoquant la rencontre des mots et des corps sur les thématiques de l’amour, du sexe et des sexualités.

Pour les curieux et impatients, voici la bande-annonce :

Venez nombreux !

Délits flagrants

 

L’équipe d’Arrimage a le plaisir et l’honneur de vous annoncer la projection tant attendue de « Délits flagrants » de Raymond Depardon, qui se déroulera jeudi prochain dans notre local. La séance sera suivie, comme de coutume, d’un débat ouvert qui permettra à chacun d’exprimer son point de vue sur la forme filmique, son décryptage de l’intention implicite  et du message explicite du réalisateur, ou sur l’ancrage contextuel du film.

Dans « Délits flagrants », le photographe et documentariste Raymond Depardon installe sa caméra dans les couloirs du Palais de Justice de Paris. Il filme des comparutions immédiates et révèle, grâce à un cadrage saisissant, toute la complexité de l’humain chez les prévenus comme chez les procureurs.

Jeudi 24 novembre 2016, à 20h

8 bis rue du Buisson Saint-Louis, 75010

Métro Belleville ou Goncourt, au fond de la cour à droite

Délits flagrants de Raymond Depardon

1h45 – 1994

A travers une longue série d’interrogatoires filmés en plan fixe, dans les bureaux de la 8e section du Palais de justice de Paris, Raymond Depardon montre des prévenus d’actes de petite délinquance brutalement confrontés à la machine judiciaire.

Afficher l'image d'origine

Pour les plus curieux, voici un court extrait du film :

Dans les coulisses de la police de Kansas City (Missouri)

Pour la prochaine projection des Mardis d’Arrimage, nous proposons à nos chers membres d’assister à un documentaire social, qui retrace le travail quotidien de la police de Kansas City dans le Missouri (Etats-Unis). Un débat critique suivra la projection.

Mardi 4 octobre 2016 – 20h

8 bis Rue du Buisson St Louis

Métro Belleville ou Goncourt, au fond de la cour à droite.

Law and Order de Frederick Wiseman

(1969, Etats-Unis, 1h21, Noir & blanc, Version originale sous-titrée française)

« … C’était juste après la Convention du Parti Démocrate… et j’ai pensé que (le film) était le bon truc pour ‘coincer les flics’. Après avoir passé quelques jours dans des voitures de police lors des rondes, j’ai changé d’avis. J’ai été impressionné,moins par la brutalité policière, que par les brutalités que les gens s’infligent les uns aux autres…« 

F. Wiseman, dans « The Washington Post » du 7 Mars 1970

Bande annonce :

Law and Order, Wiseman 1969 - affiche.jpg

_______________________________________________________
Cette projection privée est réservée aux membres de l’Association Arrimage.
Pour adhérer, présentez-vous au local un peu avant la projection.

Megacities

Pour les Mardis d’Arrimage, nous remettons en marche les projecteurs, pour le bon plaisir de vos yeux. Toute l’équipe vous donne rendez-vous pour la première projection de l’année !

Mardi 20 septembre 2016 – 20h

8 bis Rue du Buisson St Louis

Métro Belleville ou Goncourt, au fond de la cour à droite.

Megacities de Michael Glawogger

(1998, Suisse, 1h30)

Le documentariste autrichien Michael Glawogger retrace les trajectoires individuelles mais aussi les ressources mobilisées par des personnes défavorisées, dans 4  des plus grandes agglomérations du monde : Bombay, New York, Moscou et Mexico.

Megacities.png

 

L’Association Arrimage fête ses 20 ans !

En Septembre 1996 était fondé l’Association Arrimage. Et bien entendu, on se doit d’en faire tout un cinéma.

L’association a fêté sa rentrée le mardi 6 septembre et se prépare à reprendre, comme le veut la coutume, les Mardis d’Arrimage.

Ce rendez-vous bihebdomadaire a pour vocation de rassembler les curieux et les passionnés de cinéma autour d’un film documentaire. Il est ouvert à tous et débutera le mardi 20 septembre 2016 avec le « Megacities » de Michael Glawogger. Plus de détails seront publiés prochainement.

C’est l’occasion d’annoncer l’ouverture de notre nouvelle page Facebook ! Suivez toutes les activités d’Arrimage et restez informés de nos rendez-vous du mardi, des modalités des stages d’initiation à la photo et au film documentaire, et de l’organisation du Festival 2017 « Territoires en images« .

Autre mise à jour au sein de l’association : le bureau administratif fait peau neuve ! La présidence sera assurée cette année par Anne-Lise Lefaix.

Participez à l’aventure en vous joignant à notre association, en venant discuter après une projection des Mardis d’Arrimage ou en nous contactant via notre adresse email, Facebook ou directement sur notre sur notre site.

Bonne rentrée à tous !

Martin Geismar, nouveau secrétaire d’Arrimage